#FacebookDown #InstagramDown #WhatsappDown

Une panne des réseaux sociaux !

Grosse panique sur internet hier, dès 18 heures. Et pour cause : tous les services de Facebook étaient en panne ; Facebook, Messenger, Instagram et Whatsapp ne fonctionnaient plus. Pendant près de 6 heures, aucun contenu ne pouvait être publié, aucun message envoyé, … Les utilisateurs se sont donc tous retrouvés sur Twitter, qui a subi les conséquences de cette panne avec une saturation des serveurs !

image d'illustration
jeremy zero/ unsplash

Une panne mondiale

Cette grande panne a été ressentie sur tout le globe: une soirée sans ces applications en Europe, mais surtout une journée de travail sans ces outils précieux en Amérique ! En effet, de nombreuses entreprises et une multitude de commerces comptent sur les outils du grand groupe : Facebook Business, Instagram Shopping, WhatsApp business, … Une pensée également pour toutes les personnes vivant loin de leurs proches, qui ne savaient pas quand ils pourraient à nouveau communiquer. 

Dans une communication sur leur blog, Facebook s’est exprimé, alors que la panne se terminait :

“People and businesses around the world rely on us everyday to stay connected. We understand the impact outages like these have on people’s lives, and our responsibility to keep people informed about disruptions to our services. We apologize to all those affected, and we’re working to understand more about what happened today so we can continue to make our infrastructure more resilient.”

Facebook

“Des personnes et des entreprises dans le monde entier comptent sur nous pour rester connectées. Nous comprenons l’impact que des pannes comme celle-ci ont sur les vies des gens, ainsi que notre responsabilité de tenir les utilisateurs informés des perturbations de nos services. Nous nous excusons auprès de toutes celles et ceux qui ont été affectés, et nous travaillons pour mieux comprendre ce qui a eu lieu aujourd’hui pour continuer à rendre notre infrastructure plus résistante.”

Pour lire leur déclaration en entier, cliquez ici

Un hacking en cause ?

De nombreux articles ont été publiés, créant un lien entre le hacking de 1,5 milliard d’utilisateurs annoncé le 22 septembre et la panne survenue hier. Seulement, il n’en est rien ! Pas de quoi être soulagé non plus, car des informations personnelles ont bel et bien été récupérées par des hackers il y a deux semaines, mais pour hier, il s’agit seulement d’une panne. La confusion vient du fait que facebook a mis plusieurs heures avant d’informer ses utilisateurs de la cause de la panne, notamment parce qu’eux-mêmes ne le savaient pas au début. À tous les fans de la série Mr. Robot : découvrez une panne technique de grande envergure grâce à Facebook ! Des changements du protocol BGP (Border Gateway protocol) ont été détectés juste avant 18h (heure française), créant ainsi l’impossibilité de se rendre sur le site de Facebook. 

Matthew Prince, PDG de Cloudfare, a également mis en évidence le fait qu’il s’agisse d’une erreur et non pas d’une cyberattaque

Une erreur technique

Facebook n’avait jamais connu une panne d’une telle envergure, qui a mis à l’arrêt tous ses services. Quelques jours seulement après une affaire de vol de données, l’entreprise a chuté de 4,90% à l’ouverture de la Bourse de New York. L’ensemble des services de cette entreprise ont été impactés : Facebook, Instagram, WhatsApp et Occulus, créant une panne inédite. 

La panne qui a eu lieu vient en fait d’un problème technique, que seuls les experts les plus chevronnés comprennent. Nous avons donc lu des dizaines d’explications afin de vous fournir une version simplifiée des faits, pour que vous compreniez, même sans être des ingénieurs informaticiens.

Accrochez-vous quand-même, ça reste technique ! 

Dans l’univers d’internet, il existe des serveurs DNS (pour Domaine Name System) qui transforment un nom de domaine (ici facebook.com) en une adresse IP, que l’ordinateur interprètera. Cela nous permet de ne pas avoir à retenir les adresses IP de chaque site, puisque le lien est fait entre les URL visités par les internautes et les pages web. Un serveur DNS, c’est comme un annuaire dans lequel vous chercheriez le nom d’un site (son nom de domaine) pour obtenir son numéro de téléphone (son adresse IP). Il existe de nombreux serveurs DNS pour contenir toutes les informations, mais généralement, pour un nom de domaine donné, toutes les informations se trouvent dans le même serveur DNS, donc tous les sites liés à un même nom de domaine sont régis par le même serveur.

On sait, c’est complexe, mais vous allez y arriver ! 

Seulement voilà: Facebook utilise son propre serveur DNS. Et il a eu des problèmes hier. Ainsi, tous les sites “appartenant” à facebook ont été impactés, et leurs noms de domaine n’ont pas pu être convertis en adresses IP. 

Seulement, ce n’est pas le DNS qui est tombé en panne, mais il a été coupé d’internet. En cause, le protocole BGP (pour Border Gateway Protocole). Son rôle est de décider du “chemin” que doit prendre une information pour arriver au bon serveur DNS. Au lieu d’avoir de nombreux serveurs DNS, on parle ici d’AS ( pour Autonomous System), qui permettent d’avoir des échanges rapides et qui s’adaptent constamment. 

Le problème, c’est qu’après une erreur, Facebook a supprimé leurs propres adresses IP dans l’annuaire BGP de leur AS. Quelle conséquence? Les AS ne pouvaient plus retrouver les adresses IP de facebook, ni même l’adresse IP de leur DNS : impossible donc de faire fonctionner les sites dépendant de ce DNS !  Pour avoir plus de précisions sur ces points, nous vous conseillons les tweets de @MathisHammel rédigés sous ce thread : 

Des répercussions internes

Si la panne a mis aussi longtemps à être résolue, c’est pour plusieurs raisons. Premièrement, le grand groupe californien privilégie grandement le télétravail depuis un an et demi, ce qui signifie que les employés n’étaient pas sur place. Deuxièmement, les communications entre les salariées ont aussi été coupées, puisqu’elles proviennent du même serveur. Il devenait donc de plus en plus impossible de régler un problème technique à distance en ayant des problèmes de communication et de connexion ! 

Des employés ont ainsi révélé que même leurs badges ne fonctionnaient plus, ce qui leur posait problème pour entrer à l’intérieur du bâtiment. Les employés de facebook ont donc dû trouver d’autres moyens de communication, et être patients, étant donné que la plupart se sont retrouvés en chômage technique le temps de quelques heures.


Twitter à la rescousse

Les utilisateurs de Facebook, Instagram et WhatsApp se sont donc tous rendus sur twitter, pour partager leurs problèmes de connexion, et ainsi se rendre compte que la panne était mondiale. Pendant quelques instants, le monde s’est figé lorsque le #TwitterDown (Twitter en panne) est apparu en TopTweet. En effet, la plateforme a reçu en un temps record un maximum de connexions, mais tout s’est bien terminé. 

Comme d’habitude, les twittos ont excellé dans l’art des memes et ont trouvé le moyen de rire de cette situation, comme vous pouvez le voir avec ces tweets que nous avons sélectionné pour vous !


Les marques s'amusent (pas comme Mark Zuckerberg)

Toujours sur Twitter, les marques (et les concurrents de Facebook !) se sont amusés à profiter de la situation, créant de beaux échanges
#FacebookDown #InstagramDown #WhatsappDown
#FacebookDown #InstagramDown #WhatsappDown
#FacebookDown #InstagramDown #WhatsappDown
#FacebookDown #InstagramDown #WhatsappDown

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *